Education bienveillante

20 juillet, 2013

Comme vous le savez je suis maman. Maman de 2 filles de 3 ans et 1 an. Maman allaitante, mais également maman bienveillante, du moins je m’y efforce. Mais une éducation bienveillante c’est quoi?

 

Définition Wikipédia : La bienveillance est la disposition affective d’une volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui

Une voie éducative entre autoritarisme et laxisme

Autoritarisme : héritage du passé, voie laissée par l’éducation ancienne qui ne fonctionne plus dans la société d’aujourd’hui et surtout qui ne considère pas l’enfant comme un être humain bon et compétent, tel que l’adulte.

Laxisme : on se sent dépassé par la place que prennent nos enfants, on ne sait pas leur dire non, on essaie d’éviter les pleurs, les crises, les conflits avec ses enfants. L’enfant doit être toujours heureux grâce à nous … Alors on se laisse tomber, on n’écoute plus ses propres besoins.

La bienveillance s’oppose toute forme de violence : physique, verbale, psychologique

Non pas à la « maltraitance » mais la violence éducative ordinaire : fessée, claques, critiques, punitions …
Ces violences ont des conséquences lourdes sur le développement psychologique de l’enfant : violence, perte de confiance en soi, dépression, adolescence difficile …

- La bienveillance éducative préserve l’intégrité de l’enfant, lui donne le droit d’exister pour ce qu’il est. C’est une communication qui ne nuit pas à l’enfant, c’est un parler vrai, du fond de soi.

Pour l’enfant il est important d’avoir des parents partenaires, à l’écoute et en qui il a confiance. Le parent accompagne l’enfant dans ce qu’il fait de positif (et non blâmer le négatif), le soutient pour qu’il grandisse, l’aide à dépasser ses limites plutôt que de toujours lui en ajouter des limites. C’est Isabelle Filliozat qui dit qu’à force de mettre des limites à un enfant, il devient un adulte tout limité.

Dans l’éducation bienveillante, il ne s’agit pas d’une lutte de pouvoir pour savoir qui a tort, qui a raison ; pour savoir qui va Gagner … Ce qui amène à la dissimulation, aux mensonges alors qu’on souhaite de la coopération, la réparation des dégâts causés par le verre renversé par exemple … Il s’agit de régler les conflits de façon à trouver une solution acceptable de toutes les parties.

La bienveillance s’appuie sur l’empathie. L’écoute est alors une savante alchimie entre écoute des sentiments et besoins de l’enfant et de l’écoute de ses propres besoins. Empathie et auto-empathie !

- Et enfin : La bienveillance s’appuie sur l’intelligence de l’enfant et non sur le levier de la peur ou de la menace. Que voulons-nous ? Des enfants dociles et rebelles ou des enfants pleins de confiance en eux et autonomes ? Voulons-nous qu’ils nous respectent ou qu’ils aient peur de nous ?

(Source: http://www.aristoloche.fr/bienveillance-educative/)

 

Ça vous parle?

Jour 1

20 juillet, 2013

Premier jour de ce cher régime ayant pour objectif d’atteindre le poids de 85 kilos pour le 17 août (mince! c’est le jour où je pars en vacances, je ne pourrais pas publier…grrrr…. tant pis).

Bref, on est samedi, bien que je travaille c’est censé être le week-end, ce sera donc un petit déj’ gourmand.

Au programme:

- 2 tartines (margarinne végétale + 1cc de confiture de fraise maison)

Jour 1 dans Perte de poids confiture_fraises_bananes60-300x110

- 1 bol de l’ait d’amande + 1cc de cacao dégraissé non sucré

chocolatchaud-199x300 dans Perte de poids

 

MIAM!

 

Il fait chaud, le soleil brille, il me reste un peu de chou et j’ai envie de quelque chose de frai et léger.

Pour ce midi ce sera donc…salade de chou ! (pour la recette voir article Mon chou) Accompagnée d’un fruit, pourquoi pas une pomme.

salade_de_chou_japonaise_01-300x217

Triste bilan

20 juillet, 2013

Nous sommes le 20 juillet 2013, dans 2 jours nous fêterons les 1 an de ma petite dernière.

33 ans et 2 grossesses plus tard, la balance m’affiche un bénéfice net (tien qu’elle faute de frappe révélatrice j’ai fait, en réalité j’avais écrit bébéfice…..hmmm)   de 30 kilos !!!!

Triste bilan dans Perte de poids grossesse_1203385995-300x225

Ouch!!! dans les dents ma cocote, toi qui avait l’impression de t’amincir, tu as tout faux! grrrrrr, je peste, je rage, je me liquéfie.

Moi qui osait espérer qu’allaiter m’aide à perdre les innombrables kilos accumulés ces 2 dernières grossesses, j’avait tout faux. Je fait partie de ces femmes dont le corps se met en mode réserve durant l’allaitement et ce, dès la grossesse (on ne prend pas autant de poids sans raison).

Pour ma grande, j’avais moins bien géré, et pris 10 kilos durant l’allaitement, et oui, si je me rappelle bien, je n’avais commencé à perdre ces fichus kilos qu’une fois ma puce sevrée. Cette fois ci, sortie de la mater à 96 kilos, 89 kilos 1 an après, c’est pas la folie, mais au moins je ne pèse pas plus qu’après avoir accouché… ouf c’est déjà ça.

Serait-ce donc pour cela que mon corps (et ma tête) m’orientent de nouveau vers le végétalisme???

Pour mémoire, avant bébé 1, je pesait 60 kilos pour 1m70 (l’arrêt du tabac m’avait déjà permis de prendre 5 kilos) et je pratiquait le sport environ 14h par semaine contre…… zéro, rien du tout, peanuts aujourd’hui. Tu m’entonnes Elton que les kilos se soient accumulés.

Prise de conscience, reprise en main, objectif perte de poids! oui mais sans nuire à mon allaitement et en préservant ma santé.

Commençons à s’attaquer à l’alimentation, parce que le sport, avec 2 enfants en bas âge, et en bossant 7 jour sur 7 , bloquée de 6h à 20h30 en moyenne, ça va être chaud pour se dégager du temps.

Première étape? Voyons raisonnable, 85 kilos pour le 17 août ce serait bien non? 4 semaines pour perdre 4 kilos.

Objectif final: 60/65 kilos. 30 kilos à perdre, il va falloir s’accrocher.

Allez, c’est parti mon KIKI !

Mon chou

19 juillet, 2013

Hier, ma maman m’a rapporté de son potager bio, un joli mignon chou tout rond.

 

Mon chou dans Végétalisme chou-blanc-300x284

Bon, j’avoue je n’étais pas enchantée, le chou, c’est pas ma spécialité.

Malgré tout, grâce à ce chou, nous nous sommes régalés de 2 recettes ultra simples, l’une froide (une salade), l’autre chaude (une potée).

Commençons par la salade:

Pour la réaliser il vous faudra:

- 1/2 chou blanc

- des graines de tournesol

- de la cive

- de la crème de soja

- du miel

Émincez le choux et la cive. Mélangez crème de soja et miel (environ 1 cuillère à café de miel pour une tasse de crème). Versez la sauce sur la salade, parsemez de graines de tournesol. 

Simplissime, rapide et frais.

 

Seconde recette: la potée

- 1/2 chou (ça tombe bien)

- 3 Pommes de terre

- 3 carottes

- 1 oignon

- 2 cubes de bouillon de légume

Émincez le chou, faite le blanchir 5 min dans de l’eau bouillante, égouttez, réservez. Faites revenir l’oignon émincé dans un peu d’huile d’olive. Ajoutez le chou, les pommes de terre coupées en dés, les carottes coupées en rondelles, les 2 cubes de bouillon de légume et un ou deux verre d’eau. Couvrez et laisser mijoter 40 min environ . Ajouter de l’eau si nécessaire.

Difficile de faire plus simple non?

 

 

Le végétalisme, ça m’a pris quand exactement?

19 juillet, 2013

Et bien, je ne sais pas….. Cette réponse est-elle satisfaisante?

En fait je n’ai jamais été une grande dévoreuse de viande, poissons ou œufs. Parfois j’étai prise d’une envie de steak tartare, parfois j’oubliai d’acheter de la viande au grand regret de mon chéri.

Et puis je suis tombée enceinte et , par peur d’éventuelles carences j’ai surveillé mon apport en protéines animales et en calcium (lait de vache), puis l’allaitement a pris le relais, là encore ma peur d’être carencée et de ne pas assurer les besoins de mon enfant m’ont fait surveiller et même augmenter mes apports en produits animaux (je ne vous dit pas la prise de poids!!!!!)

Mais je viens de me rendre compte, à l’aube de ma première année d’allaitement, que cette surveillance était entrain de disparaître. L’allaitement est bien lancé, minimiss pousse comme un champignon, et seuls fruits et légumes me font de l’œil. Il me reprend l’envie de cuisiner du vert, du frais, du cru. La simple odeur de la viande me retourne l’estomac.

Je ne sais pas quand je suis devenue vgL (pour les intimes), mais une chose est sûre, après cette pause, me REVOILÀ !

Le végétalisme

19 juillet, 2013

En bref: Le végétalisme, c’est quoi?

 

Le végétalisme, ou végétarisme strict, est une pratique alimentaire  qui, comme tout régime végétarien, exclut toute chair animale (viande, poisson, crustacé, mollusques, etc.) ainsi que les produits dérivés des animaux (gélatine, etc.), et qui rejette, de surcroît, la consommation de ce qu’ils produisent (œufs, lait, miel, etc.).

Si le végétalien ne consomme donc aucun aliment provenant du règne animal, il ne consomme, cependant, pas uniquement des produits du règne végétal. Il consomme aussi des champignons, des bactéries (ex. : «bifidus ») et des substances qui ne proviennent pas du monde vivant (ex. : sel, calcium). (source wikipédia)

 

 

 

Bonjour tout le monde !

19 juillet, 2013

Bienvenue dans unblog.fr. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !